Trop de demandes, le CALACS doit créer une liste d’attente

Face à la demande grandissante, le CALACS de Val-d’Or vient de mettre sur pied une liste d’attente pour avoir recours à ses services. 

Dans un communiqué, la direction a indiqué que « pour la première fois de son histoire, le CALACS ne parvient plus à répondre à la demande grandissante des victimes et survivantes de violences sexuelles ». 

C’est pourquoi la direction n’a pas eu le choix de créer ladite liste. 

Elle a ajouté que bien qu’elle soit  sommes ravies de voir de plus en plus de femmes et d’adolescentes briser le silence et dénoncer les violences sexuelles qu’elles ont subies, qu’elles soient récentes ou passées, on ne peut que constater l’ampleur de ce triste phénomène qu’est la violence sexuelle.