Rouyn-Noranda dit non au plafond de 15 ng/m3 d’arsenic imposée à la Fonderie Horne

Crédit photo : Monabitibi.ca

Le gouvernement du Québec a déposé mardi après-midi un compte-rendu des consultations publiques menées cet automne dans le cadre du renouvellement des autorisations environnementales de la Fonderie Horne.

Sur les 1 741 formulaires en ligne et 186 mémoires déposés, 57 % des répondants se sont dit en désaccord avec la proposition de Québec qui suggère d’imposer un plafond de 15 nanogrammes par mètre cube les émissions d’arsenic.

Le taux atteint même les 70 % chez les résidents du quartier Notre-Dame.

Il faudra toutefois attendre pour en savoir davantage sur la nouvelle attestation accordée à la Fonderie Horne puisqu’elle sera rendue publique qu’en janvier 2023.