Les infirmières manifestent sur les routes 111 et 117

Crédit photo : courtoisie de la FIQ de l'Abitibi-Témiscamingue

Mardi, les professionnelles de l’Abitibi-Témiscamingue se sont rendues au carrefour giratoire des routes 111 et 117 pour rappeler au gouvernement du Québec qu’elles veulent de meilleures conditions de travail.

Dans le cadre d’une activité de visibilité, elles ont déployé une bannière sous le slogan éloquent « Y’a des limites ».

Le porte-parole de la région pour la négociation, Alexandre Chabot, a fait savoir que les demandes ne sont pas seulement légitimes, mais essentielles s’ils veulent pouvoir offrir des soignes dignes de ce nom pour les années à venir. 

On rappelle que la FIQ compte plus de 80 000 membres infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques œuvrant dans les établissements de santé aux quatre coins du Québec.