Le syndicat des employés de la santé inquiet pour les vacances

Crédit photo : Jimmy Tremblay - Monabitibi.ca

Le Syndicat interprofessionnel en soins de santé de l’Abitibi-Témiscamingue s’inquiète de la période des vacances qui est à nos portes. Plus de 12 000 quarts de travail étaient à combler de juin à septembre à travers la région, selon la FIQ.

Parmi ces quarts de travail qui doivent être comblés, une partie d’entre eux le seront grâce au temps supplémentaire. Le syndicat s’inquiète toutefois du recours à la main-d’œuvre indépendante qui double. Le personnel d’agence effectuera plus de 10 000 quarts de travail dans la région cet été, selon ce que rapporte la formation syndicale représentant les travailleurs de la santé.

Sans savoir si les infirmières de l’extérieur viendront réellement donner un coup de pouce dans nos hôpitaux, les syndiqués indiquent être dans l’incertitude. Ils craignent trop de temps supplémentaire ou carrément des ruptures de services.

Le CISSS a indiqué qu’il effectuera une modulation et et une diminution variable des activités en soutien à domicile et en santé publique. Les autorités de la santé assurent que des efforts sont déployés pour minimiser les impacts de ces mesures et pour assurer le maintien des services dans l’ensemble de la région.