Feux de forêt | Des impacts importants pour la région

Image d'illustration par Despositphotos

Le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ) est inquiet  face aux analyses du forestier en chef à la suite des feux de forêt de cet été. 

Les feux ont coûté 13,5 G$, et ce, uniquement pour le secteur du sciage et parmi les deux régions les plus touchées, on y retrouve l’Abitibi-Témiscamingue. 

L’autre étant le Nord-du-Québec.

Les impacts se feront « également sentir dans toute la chaîne de valorisation du bois et sur l’ensemble de l’activité économique des communautés forestières québécoises », selon le CIFQ.

Le président-directeur général du CIFQ, Jean-François Samray, estime que l’emploi de « près de 2700 travailleurs risquent sérieusement de disparaître ». 

Le forestier en chef,  Louis Pelletier, de son côté, « a recommandé une baisse de la récolte de bois entre 2023 et 2028 dans le Nord-du-Québec, l’Abitibi-Témiscamingue et la Mauricie ».