Québec ne minimise pas l’inquiétude des citoyens de Rouyn-Noranda selon Daniel Bernard

Le député de Rouyn-Noranda–Témiscamingue, Daniel Bernard, ne croit pas que le ministre de l’Environnement, Benoit Charette, minimise le rejet par les citoyens de Rouyn-Noranda du projet des nouvelles normes d’arsenic dans l’air concernant la fonderie Horne.

En mêlée de presse, mercredi avant-midi, le ministre de l’Environnement a dit que la norme de 15 nanogrammes par mètre cube est un élément dans la proposition, mais qu’il y a d’autres choses à considérer parmi l’entièreté des propositions.

Une citation appuyée par le député de Rouyn-Noranda–Témiscamingue :

Cette situation survient au lendemain du compte-rendu des consultations publiques tenues sur les rejets de la fonderie Horne qui révélait que 58 % des répondants s’opposaient à la norme du 15 ng/m3.